18° Congrès du 5 janvier 2019 à Saint-Brieuc

Issue de l'U.D.P fondée à Brest en 2001, Droite Patriote née à Saint-Malo en 2015 devient Nouvelle Patrie Bretonne à Saint-Brieuc en 2019 !

Ob c30729 croix celtique en irlande europe 50f92

Site internet Nouvelle Patrie Bretonne, depuis 2010 :
http://droitepatriote.e-monsite.com/

Le site internet officiel depuis 2010 des militants, adhérents et sympathisants de Nouvelle Patrie Bretonne ( N.P.B ) habitant pour la plupart sur le territoire de la région Bretagne mais un sur dix environ étant domicilié en Normandie.

Blog Droite patriote, 2001-2010 :

http://patriote.politicien.fr/

Le blog des militants et sympathisants de l'Union de la Droite Patriote ( U.D.P ), issu de l'association d'un cercle de philosophie politique déclaré en 1989 à la préfecture de police ...

Droite Patriote sur le réseau social Facebook :

https://www.facebook.com/groups/915394035235785/

Forum de Droite Patriote :

http://u-d-p.meilleurforum.com/

Nous rappelons à ce propos à nos adhérents, sympathisants ou simples visiteurs que pour notre mouvement politique actuel et sa communication, " Nouvelle Patrie Bretonne " devient officiellement le nom du mouvement Droite Patriote au cours de ce congrès du 5 janvier 2019 à Saint-Brieuc. Nous nous souvenons bien sûr que le nom de naissance du parti était Union de la Droite Patriote ( U.D.P ) et qu'il avait déjà été changé au cours du congrès du 3 janvier 2015 à Saint-Malo ; ce parti avait été fondé en 2001 par Alexandre de Juziers, notre actuel Secrétaire Général.

Par delà cette présence de notre mouvement politique Nouvelle Patrie Bretonne sur internet, nous vous rappelons les grandes lignes du discours de notre Secrétaire Général lors du congrès qui s'est tenu à Saint-Brieuc le 5 janvier 2019 ...

Devant cette salle comble de plus de deux cent cinquante militants et adhérent réunis toute l'après-midi du samedi 5 janvier 2019 ( de 14h à 18h ) dans une salle à proximité de la mairie de Saint-Brieuc, au coeur de sa ville natale, le Secrétaire Général de la N.P.B ( Nouvelle Patrie Bretonne ) a officiellement acté en présence de son bureau politique le changement de nom de son parti qui sera désormais identifié sur l'échiquier politique breton par le sigle N.P.B - Nouvelle Patrie Bretonne. Il s'est ensuite engagé à faire réélire ses quinze conseillers municipaux aux prochaines élections municipales de 2020.

Il a rappelé devant des militants et adhérents enthousiasmés la raison d'être de Nouvelle Patrie Bretonne dans le paysage politique breton de ce vingt-et-unième siècle : la N.P.B confirme son implantation en région Bretagne dans de récentes enquêtes d'opinion qui la créditent de 2 à 3,8%. Par ailleurs, tout en insistant sur cet ancrage breton, Alexandre de Juziers a déclaré accepter volontiers au sein de la N.P.B  ces quelques dix pour cent d'adhérents domiciliés en Normandie et Pays de la Loire. La direction de la N.P.B souhaite par ailleurs présenter des binômes femme - homme aux prochaines élections départementales mais ne présentera pas de liste ou de candidat intégré à une autre liste aux élections européennes du 26 mai prochain.

Alexandre de Juziers, fondateur en 2001 et leader de Nouvelle Patrie Bretonne dont il a été réélu Secrétaire Général au congrès de l'an dernier, est ensuite revenu longuement sur les statuts  rénovés de son parti ainsi que sur les idées dominantes et les valeurs fondamentales qui animent son mouvement. Il a d'ailleurs longuement été ovationné par ses adhérents à cette occasion. Il a terminé son discours par un hommage solennel à l'universitaire Michel Nicolas qui décrit cette tendance politique du mouvement breton comme « une doctrine mettant en avant la nation, dans le cadre étatique comme non étatique ». Selon lui, les personnes appartenant à cette tendance peuvent choisir de se présenter comme séparatistes ou indépendantistes, c'est-à-dire réclamant le droit à « toute nation à un état, et le cas échant doit pouvoir se séparer pour en créer un». Pour le Secrétaire Général de la N.P.B, " ce XXI° siècle sera celui de l'avénement d' un état breton souverain ".

 

Ajouter un commentaire